Immunodosage pour le diagnostic des tumeurs

On parle de cancer quand des cellules se mettent à croître de façon anarchique. Le terme cancer désigne toutefois non pas une, mais plusieurs maladies. Il peut toucher n’importe quel organe, et plus de 100 types de cancer différents ont été identifiés à ce jour.

Dans les pays industriels occidentaux, le cancer reste la seconde cause de mortalité ; les cancers les plus fréquents sont les cancers du sein, colorectal, du poumon et de la prostate. Le traitement dépend du type de cancer et de l’étendue des métastases (stade) ; les principales modalités de traitement sont la chirurgie, la radiothérapie et les traitements médicamenteux, seuls ou en combinaison.

Les marqueurs de tumeur sont des molécules (principalement des protéines) présentes dans le sang, ou d’autres fluides corporels, des patients atteints. Bien que la plupart des marqueurs des tumeurs soient également produits par les cellules saines, leur production est très supérieure en cas de cancer.

Les marqueurs de tumeur peuvent être utilisés pour faciliter (1) la détection d’un cancer, (2) la prédiction de la réponse d’un patient à une thérapie de cancer, (3) l’évaluation de la réponse d’un patient à un traitement, ou (4) la détermination d’une rechute.

Plus de 20 marqueurs de tumeur sont utilisés en clinique, et de nombreuses organisations médicales nationales ou internationales ont émis des recommandations pour l’utilisation de marqueurs de tumeur pour certains types de cancer.